Inscription à la newsletter JLR
 

Franchisé & Franchiseur : Choix du logiciel de caisse

Régulièrement, quand un franchisé contacte JLR pour l’équipement de son point de vente en logiciel de caisse, se pose la question de sa liberté dans  le choix du logiciel front et back office qui gérera son activité commerçante.

Franchisé et franchiseur choisir son logiciel de caisse

Logiciel et matériel, les possibilités du franchisé

Il est courant que le contrat de franchise impose l’usage du logiciel de gestion d’encaissement choisi par la marque. Cela dans un but évident de simplification et d’homogénéité des données reçues par le franchiseur. L’enseigne qui centralise les informations doit en effet pouvoir comparer et analyser les résultats des magasins sur une base commune. Ce choix ne peut pas toujours  être imposé mais au titre d’une négociation globale peut être suggéré.

Le matériel informatique quant à lui est au libre choix du franchisé. Ce dernier peut ainsi choisir un outil qui lui correspond et s’assurer de la conservation de sa base de données clients tout au long de son activité.

Deux logiques d’utilisations du progiciel

Lors de nos rencontres avec les franchiseurs au sujet de la mise en place des logiciels de caisse pour leurs réseaux présents et à venir, la nécessité d’avoir une remontée pertinente est mise en avant. Ils ont besoin d’informations détaillées (chiffre d’affaire du magasin, détail des ventes, etc) et consolidées leur permettant des analyses de performances de produits et des points de vente. Souvent les têtes d’enseignes jouent le rôle de centrale d’achats auprès des franchisés en proposant un catalogue de produits élargi, dont il souhaite mesurer la performance.

Dans le réseau, les franchisés réalisent souvent une partie de leurs activités avec des produits non référencés (locaux par exemple) et développent de manière indépendante leurs catalogues et leurs portefeuilles clients. Ils tiennent à « conserver » ces informations, voire à les masquer. C’est pourquoi, le plus souvent, les franchisés sont laissés libres dans le choix de leurs outils informatiques et personnalisent le partage de leur base de données.

En conclusion un équilibre apparait rapidement. Le franchiseur suggère l’utilisation du logiciel qui lui parait répondre à ses attentes statistiques et accepte un accord sur le type des données à remonter en central. Un outil de gestion de front et de back office homogène au sein du réseau permettant la fluidité des échanges.

Crée lundi 20 avril 2015

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT