Inscription à la newsletter JLR
 

Smartphone et Wifi en magasin, la panacée ?

Dans un article paru fin 2014  Jean-Christophe Solus, consultant indépendant dans le domaine du e-commerce,  développe l’idée que les boutiques devraient offrir gratuitement l’accès au wifi.

Par ces temps de crise du commerce traditionnel (sur le second trimestre 2014, la Fédération Nationale de l’Habillement constate une hausse de 30 % des défaillances des TPE avec 1 ou 2 salariés par rapport à l’année précédente. Source : Altares), toutes les bonnes idées sont à prendre. Pour fréquenter certains lieux où l’on peut consommer du café, j’ai moi-même constaté la mise à disposition gratuite du wifi.

Le smartphone nouvel eldorado des boutiques

Le smartphone est devenu le lien interactif entre la toile, le consommateur et la boutique physique. Cette dernière doit s’adapter à la nouvelle génération de consommateur et penser à du multi canal. La connexion wifi pour permettre aux clients d’accéder à internet va se généraliser au point de devenir quasi incontournable comme le sont devenus les sites internet. On va avoir de plus en plus tendance à préférer les boutiques qui offrent cette possibilité.

Les spécificités techniques des appareils mobiles (pourvu qu’ils demeurent allumés) permettent non seulement le comptage des clients passant en boutique, mais également de tracer leur parcours  en magasin. Il existe en la matière des systèmes comme Shopline qui donnent d’autant plus satisfaction qu’ils sont connectés aux caisses et collectent les informations nécessaires aux analyses attendues par le pilotage d’une boutique.

Personnaliser l'expérience client

Le shopping peut être personnalisé à l’extrême grâce à la collecte des données via des applications appropriées. Cette personnalisation à l’extrême peut rencontrer certaines réserves de la part d’une partie de la population des consommateurs (dont je fais partie) qui considère qu’il y a des limites à la collecte et à la traçabilité des données personnelles. Afin d’utiliser ces techniques de manières optimales les marques devront penser à avertir les clients quant à la manière dont leurs données vont être utilisés.

Ce qui apparait dans l’article de Jean-Christophe Solus est l’idée qu’il faut transposer dans l’univers physique des boutiques ce qui s’est développé dans l’univers de l’e-Commerce : profilage du client, anticipation de ses attentes par un marketing personnalisé. Je le constate auprès de certains de mes prospects qui, venant à l’activité commerciale via Internet s’attentent à trouver dans la boutique physique les mêmes procédures la même flexibilité que dans l’environnement virtuel

Dernière remarque sur le sujet : le traitement de données souvent hétérogènes entre les différents systèmes concernés (points d’encaissements, appareils mobiles, ERP en place dans les sociétés, systèmes de Business Intelligence) pose la question de l’infrastructure informatique pour, in fine, être capable de faire les bonnes analyses des data collectées.

Crée mercredi 06 mai 2015

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT