Programme d'encaissement : être maître chez soi

Le jeune patron de cette boutique de vêtements féminins avait déjà vu le logiciel d'encaissement XLSoft en action au sein d'une société de ses amis. Il était convaincu que c'était le programme de gestion de points de vente qu'il lui fallait. La situation idéale pour un commercial non ?

Programme de caisse : etre chez soi grâce à son programme d'encaissement, FAQ JLR

Controler son encaissement de A à Z est important

En arrivant dans cette zone d'activité de Nogent sur Oise, je ne me doutais pas que je devrai y revenir trois fois afin de convaincre cette enseigne de vêtements féminins en plein développement.

« Le client doit respecter les recommandations faites par son partenaire»

Les raisons du changement des programmes d'encaissement

A l'origine le patron avait fait le choix de la facilité et du moindre coût (en apparence) en décidant de louer les programmes points de vente et TPV caisse pour ses six boutiques pour le prix de 168€ par mois et par terminal point de vente.

Un an après, les griefs s'accumulaient.

  • Système vieillissant et buggé dans certaines fonctionnalités ;
  • Faible réactivité du service après-vente en cas de problème (« Cela fait un mois que mon imprimante étiquette Zébra est en panne ») ;
  • Incapacité de suivre l'enseigne dans son développement (centralisation des données, connexion à un site marchand…).

Le patron voulait abandonner la location de cette solution point de vente et reprendre la main sur son informatique de caisse, mais sans avoir le moindre personnel compétent en la matière.

Les difficultés rencontrées

Bien sûr ce dernier souhaitait cependant boucler ce projet de logiciel de gestion de magasin en deux mois. Tout cela avec  un budget anormalement serré.

Le logiciel de magasin de vêtements devait répondre aux besoins, à terme, de douze boutiques en propre, mais également aux problématiques d'un réseau de franchisés. Le serveur que nous allions mettre en place devait être capable de gérer cette montée en puissance dans le temps.

Les difficultés sur ce projet furent de deux ordres :

  • L'absence d'un interlocuteur responsable de l'implantation des points de vente; d'où des retards et des pertes d'informations car la culture de la société était exclusivement orale ;
  • Un patron choisissant JLR pour son expertise en programme de caisse mais ne respectant pas les recommandations faites et intervenant de façon déplacée dans le cursus de formation point de vente des utilisateurs, d'où une frustration du personnel de boutique sur certains points fonctionnels.

La réussite de la mise en place de caisses informatiques passe aussi par l'humilité du client qui doit accepter les recommandations du partenaire revendeur de caisses enregistreuses qu'il a choisi pour l'accompagner dans son développement.

Crée jeudi 20 décembre 2012


HAUT