Terminal de Point de Vente : PC ou TPV ?

Lors de l'ouverture d'une première boutique se pose la question du montant de l'investissement dans l'informatisation du point de vente. Dans cette perspective certains, dans un souci de budget minimisé, s'oriente vers le PC comme outil de caisse en magasin. Voyons les contraintes de ce choix.

Régulièrement nous rencontrons des patrons de boutique, qui, après une ou deux années à gérer leur magasin avec une caisse enregistreuse et un tableur Excel, pensent à investir dans un Terminal Point de Vente avec un logiciel de caisse.

" Votre investissement dans un PC de caisse sera-t-il encore valable dans deux ans ? "

Vous trouverez ci-dessous les différents points de friction rencontrés dans le cadre du
processus de décision.

Le matériel ce caisse : TPV intégré ou PC ?

537481_25546126_copie

Beaucoup de personnes ne comprennent pas que le TPV intégré de type Aurès ou HP n'est qu'un PC adapté à la gestion d'un point de vente. Il est la garantie d'une fiabilité à l'épreuve des environnements du commerce, tant du côté de l'écran tactile, que du disque dur. Cependant,  devant le coût qui peut s'élever jusqu'à 2 600€ HT, certains se tournent vers l'alternative du PC avec écran non-tactile qui lui est accessible aux alentours de 1 000€ HT.



Le PC est viable sous réserve des conditions suivantes

Trouver le logiciel compatible

XL Pos peut s'utiliser avec son front et son back office sur un PC, mais pas Retail Pro. Les éditeurs de logiciels de caisse vous donnent sur leurs sites Internet le matériel référencé comme compatible.

Accepter d'être limité dans le choix de ses périphériques de caisse

La douchette, l'imprimante ticket, le tiroir caisse... en bref tous les périphériques de caisse doivent répondre aux contraintes de connexion du PC.

Accepter de prendre le risque du tout en un

La caisse et l'administration au même endroit, que se passe-t-il en cas de panne au moment de l'heure de pointe le samedi après-midi ?

Rester dans des volumes de transactions raisonnables

Au-delà d'un millier d'articles référencés par exemple, vous risquez de souffrir des limites de votre infrastructure matérielle (lire: méthodologie d'informatisation du magasin). Il faut également anticiper sur votre croissance : votre investissement du jour sera-t-il encore valable dans deux ou trois ans ?

 

De notre côté, ce qui est frappant dans les comportements que nous pouvons rencontrer, c'est la conviction des prospects de mieux connaitre l'informatique en magasin que nous, les spécialistes.  Il est parfois difficile d'aller contre certaines idées reçues.

Crée mercredi 19 décembre 2012


HAUT