Inscription à la newsletter JLR
 

[1ère PARTIE] Le supermarché de demain : l'humain, primordial avant le numérique !

Beaucoup d’entre nous s’amuse à imaginer le supermarché du futur. Rayons connectés, caddies intelligents, caisses sans caissiers… les innovations technologiques sont les premières choses qui nous viennent à l’esprit et qui, selon les leaders du e-commerce, permettraient une expérience client nouvelle.

Aujourd’hui, la dimension humaine semble donc être mise de côté…

Alors, le supermarché de demain sera-t-il plus digital qu’humain ?

Le supermarché de demain imaginé par les géants du e-commerce

Le magasin du futur imaginé par les géants du e-commerce

Le supermarché du futur vu par Amazon

Le supermarché du futur sera moitié réel et moitié virtuel. Accompagné d’une continuité de l’expérience client, à l’avenir, les consommateurs pourront faire aussi bien leurs courses chez eux qu’en magasin. Mais comment ? Grâce à deux mots clés : la fluidité des paiements et de la data

Prenons l’exemple d’Amazon Go, la supérette sans caisse du géant Amazon ouvert le 22 janvier 2018 à Seattle. Le magasin détecte, par la mise en place de capteurs dans les différents rayons, si un produit est attrapé par un client (il sera alors compté dans la note final) ou s’il est reposé (le produit sera alors déduit de la note final). Grâce à son nouveau concept, Amazon, l’entreprise qui a le plus transformé la façon d’acheter des consommateurs ces dernières années, fait un pas de plus vers une expérience client innovante

Ce nouveau type de supérette ne doit cependant pas être perçu comme le début d’un déploiement car il présente quelques limites. En effet, cette innovation fonctionne pendant ce temps qu’avec certains types de produits disposant d’un poids fixe (nécessaire pour l’interprétation des données des capteurs) ce qui exclut les légumes, les fruits et les articles aux formats variés…

Le supermarché de demain vu par Amazon et son concept de supérette sans caisse

Le supermarché du futur vu par Alibaba

Le leader chinois du e-commerce, Alibaba, a lui aussi imaginé le magasin de demain. Avec la solution de paiement Alipay en Chine, Ant Financial, la filiale d’Alibaba, a lancé le premier service de paiement par reconnaissance faciale à usage commercial. Cette nouvelle technologie qui a vu le jour fin 2017, pousse la confirmation de paiement à un autre niveau. Avec la présence de caméras pour étudier la profondeur du sujet, ou encore un algorithme pour reconnaître son utilisateur, ce système se veut plus sécuritaire pour payer en magasin qu’avec le code de la carte bancaire. Après de nombreux tests avec des individus, le service de paiement détecte facilement si le client est déguisé ou porte du maquillage. 

Cette nouvelle solution de confirmation de paiement est pendant ce temps disponible que dans les restaurants KFC à Hangzhou en Chine.

Dans la même lignée, les supermarchés Hema appartenant au géant chinois Alibaba, renouvellent l’expérience utilisateur avec la présence du smartphone en magasin. Dans les 13 enseignes présentes en Chine, les consommateurs n’ont qu’à scanner le code barre d’un produit pour obtenir des renseignements sur son origine, ses composants, les produits substituables... 

« Nous croyons que l’avenir du New Retail est une intégration harmonieuse du online et du offline, et Hema est un parfait exemple de cette évolution » selon Daniel Zhang, CEO d’Alibaba Group.

Le supermarché de demain imaginé par Halibaba et le nouveau moyen de paiement grâce à l'intelligence artificielle

Source : lefigaro.fr

Tandis qu’Amazon mise sur son magasin sans caisses Amazon Go, pour une expérience client « magique et sans effort », en Chine, son semblable Alibaba s’appuie sur les magasins Hema, pour allier expérience on et offline.

Consultez les autres articles du blog !

Crée mercredi 22 mai 2019

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT