Gestion du personnel en magasin

Mon travail chez JLR me met en contact avec différents types de commerce, essentiellement ceux dans l'équipement de la personne et de la maison. A ce titre, j'ai l'occasion de voir comment certains responsables de magasins ou patrons d'enseigne peuvent gérer leur personnel. Je vous livre ci-après les remarques que m'ont inspiré quelques rencontres.

Il émerge deux cas de figure.

1 : Le recours au temps partiel pour le personnel en boutique

Cette pratique présente deux inconvénients :

  • elle ne permet pas de développer chez les personnes concernées la connaissance de la clientèle, ni leur attachement à la boutique ou l'enseigne. En un mot nous avons ici un risque de déperdition qualitative dans mon service ;
  • elle contribue à une piètre connaissance, maitrise, des logiciels de caisse magasin, qu'ils sont supposés maitriser. Rares sont nos clients qui prennent le temps et l'argent d'investir dans la formation aux outils informatiques pour les utilisateurs de ce profil.

2 : Le manque de considération pour le personnel en boutique

Je suis parfois étonné de voir comment certains patrons de boutiques  peuvent mal traiter leur personnel. Deux stratégies existent :

  • le mauvais traitement involontaire de son personnel, par maladresse, la méconnaissance des règles de management par des patrons gérant des points de vente à distance et déconnectés de la vie quotidienne en magasin ;
  • Le mauvais traitement volontaire du personnel, institué comme mode de gestion au sein de la société. J'ai en mémoire ce patron d'une enseigne dans le textile qui avait pour règle de privilégier les stagiaires, de présurer son personnel en le rémunérant au minimum. Régulièrement nous étions sollicités pour former des personnes au logiciel de caisse XLPos, dont on savait que la durée de vie n'excéderait pas 6 mois. Dans un magasin de luxe, c'est la femme du patron qui rendait la vie si difficile à la responsable de la boutique que là encore, la durée d'embauche n'excédait pas 6 mois.

Cette instabilité chronique a pour conséquence, non seulement les deux inconvénients mentionnés ci-dessus, mais en ce qui nous concerne, intégrateur de solutions de points de vente, nous prive d'utilisateurs compétents, et d'interlocuteurs de niveau pour mener certaines opérations techniques (dans des structures dépourvues de service informatique bien sûr).

Conclusion

L'évolution de la technologie mise à disposition au sein des boutiques comme les TPV, logiciels de caisse, systèmes de gestion du back office, et maintenant les outils de mobilité (tablettes) impliquent la disponibilité,et l'investissement d'un personnel d'un certain niveau, capable de digérer ces évolutions.

Il n'est de richesse que les hommes entend-on fréquemment. Cela reste à démontrer dans de nombreuses boutiques.

Crée mercredi 19 décembre 2012


HAUT