Informatisation de boutique : 8 erreurs à éviter

Dans le cadre de notre activité d'intégrateur de logiciels de caisses en magasin,  il m'est donné d'être sollicité pour l'informatisation d'un premier magasin. Etonnamment, mes interlocuteurs ne me posent jamais la question de savoir quelles sont les erreurs à ne pas commettre en matière d'informatique. Je me propose donc de répondre à cette question jamais posée en leur rappelant les quelques erreurs à éviter lorsque l'on crée sa première société.

Informatisation de boutique : 8 erreurs à éviter 

Le top des erreurs dans un projet d'informatisation de boutique

Croire que l'informatique est un petit budget, que l'investissement en la matière sera d'autant plus minime que l'avenir de la société n'est pas assuré.

Demander trop de développements spécifiques: plus vous vous éloignez de l'offre standard en demandant des développements fonctionnels spécifiques plus vous perdez votre liberté vis-à-vis de votre fournisseur et allez compliquer les mises à jour de votre outil informatique.

Etre excessif dans vos demandes: dans la réduction des prix, dans les engagements de résultats, dans les délais. Ne mettez pas votre fournisseur dans une situation de frustration, considérez le comme un partenaire qu'il faut respecter au même titre qu'il vous doit une qualité de prestation.

Acheter du matériel informatique bas de gamme, en grande surface par exemple sans se soucier des garanties, choisissant du matériel non professionnel, non dédié à une activité de société. Acheter le meilleur prix sur Internet, convaincu de faire une bonne affaire.

Faire confiance au copain technicien, supposé compétent en informatique, le bricoleur qui va vous rendre service sans le moindre frais. Il vaut mieux s'adresser à un professionnel, une société externe. Comment la choisir ? De la taille d'une PME, car il faut que vous correspondiez au reste de son porte-feuille clients: cela vous garantira une certaine qualité de service. Il y a bien sûr une méthodologie à respecter.

Sous-investir dans la formation des logiciels que vous allez utiliser dans le cadre de votre activité. Combien de fois ai-je constaté lors de formations aux logiciels de points de vente que nous commercialisons, le patron de boutique interférer dans le cours donner par le consultant, les participants arriver en retard, partir en avance des sessions organisées. Bref ne pas comprendre qu'un outil ne vaut que si l'on sait le maitriser et qu'une bonne formation vous fera gagner du temps, plus tard.

Ne pas respecter les procédures : ne pas lire les notices des matériels lors de leur installation, ne pas lire les manuels d'utilisation des progiciels, ne pas écouter les conseils du professionnel que vous avez choisi pour l'informatisation de votre boutique par exemple.

Faire preuve d'arrogance : votre tempérament d'entrepreneur, d'homme de décision, une première expérience qui vous a donné quelques certitudes, et vous croyez tout savoir en informatique. Non seulement vous serez sourd aux recommandations de votre fournisseur, mais sous serez le premier à tout lui reprocher au premier problème rencontré.


En conclusion, le risque principal rencontré avec les ouvertures de premières boutiques en matière informatique est le sous-investissement. Gardez à l'esprit qu'un matériel et des outils informatiques de qualité conservent une valeur marchande à la revente au cas où vos affaires tourneraient court.

Crée mercredi 19 décembre 2012


HAUT